Questions de Santé

Nous vous proposons de répondre à vos questions de santé.

Diabète et Travail

Afin de vous aider et répondre aux questions que vous vous posez sur le diabète et le travail (choix du métier, embauche, discrimination, orientation, carrière professionnelle, arrêt maladie, invalidité ou encore le statut du travailleur handicapé) l'AFD à mis en place un dossier Diabète et Travail".

Faut-il faire connaître son diabète à son entrourage professionnel?

Aucune loi n'y oblige. Dans les faits, tout dépend du contexte, du type d'emploi, de la mentalité et du niveau d'information de sa hiérarchie et de ses collègues.

Vous n'avez pas à informer votre employeur que vous êtes diabétiques. Par ailleurs, votre employeur ne peut pas vous sanctionner s'il vient à savoir que vous avez une maladie chronique ou un handicap dont il n'a pas fait état à l'embauche. Il est d'autant plus judicieux de ne pas le signaler car l'employeur n'a pas à justifier des raisons de son refus d'embauche. Vous ne pourrez donc pas savoir si c'est en raison de votre état de santé que vous n'avez pas été recruté. Lors de l'embauche, vous devez fournir uen attestation de carte vitale à l'employeur: celle-ci mentionne l'existence d'une pris en charge à 100%. Vous avez la possibilité de demander à votre caisse primaire d'assurance maladie de vous délivrer une attestation ne portant pas la mention ALD ( attestation carte Vitale anonymisée). L'absence de cette mention sur la carte Vitale permet d'éviter à l'employeur d'avoir connaissance de votre pathologie.

Ce droit, prévu par l'article R. 161-33-4 du Code de la Sécurité sociale, est souvent méconnu. Il est justifité par la confidentialité des informations médicales.

De même, il n'est pas conseillé d'informer ses collègues de son état de santé dans un premiers temps. Ensuite, si une relation de confiance s'instaure, il pourra en faire état pour qu'au moins un collègue puisse réagir correctement en cas d'hypoglycémie.

Dois-je dire au médecin du travail que je suis diabétiques?

Aucune obligation d'informer le médecin du travail n'est prévu par les textes. Cependant, il est la seule personne, dans l'environnement professionnel, habilité à recevoir des informations médicales. Il est donc fortement conseillé de l'informer de son état de santé. Il pourra ainsi pleinement exercer sa mission de prévention.

Il verifiera ainsi si votre état de santé est compatible avec votre emploi ou sinon proposera les aménagements nécessaires.

 

E-mail

le Soin des dents

De la plaque dentaire à la parodontite:

Le diabète favorise l'apparition et le développement de la parodontit et inversement, celle-ci a une influence néfaste sur l'équilibre du Diabète.

Qu'est ce que c'est?

Avec les caries, la parodontite est une des deux grandes maladies des dents. Les deux ont une origine principale la présence de bactéries, dont une mauvaise hygiène dentaire. Faute de brossage régulier, l'accumulation de salive, de débris alimentaires et de bactéries forme ce que l'on appelle la plaque dentaire sur la surface des dents. En se calcifiant, la plaque se transforme en tartre qui peut s'insérer jusque sous le niveau de la gencive. Pour y remédier, votre chirurgien-dentiste procède à un détartrage de vos dents.

Au satde suivant, faute de soins, les bactéries de la plaque dentaire produisent des toxines et des enzymes qui déclanchent une inflammation des gencices: la gingivite. La gencive est rouge et gonflée, légèrement douloureuse et saigne de façon spontannée au brossage. Le traitement consiste en brossages après chaque repas et en bains de bouche.

L'inflammation n'est encore que superficielle. Mais si elle n'est pas traitée, la gingivite évolue vers la parodontite qui atteint progressivement les tissus plus profonds de soutien des dents: d'abord les ligaments qui maintiennent la dent dans son alvéole osseuse, ensuite l'os qui supporte la dent elle même. La dent devient mobile, se édéchausse" et peut finir par tomber. La parodontite est irréversible. Le chirurgien-dentiste peut la stabiliser mais elle reste susceptible de repartir.

Le tabac, l'alcool et le stress sont des facteurs aggravants.

Pourquoi faire attention a ses dents lorsque l'on est diabétique?

La sévérité des parodontites chez les personnes diabétiques a plusieurs origines. Comme pour d'autres parties du corps, la concentration de sucre dans le sang affecterait également le tissu gingival (d'après l'académie nationale de chirurgie dentaire), le rendant plus vulnérable. Par ailleurs, le diabète diminue la production de salive qui participe à la protection de la cavité buccodentaire, en raison de ses propriétés antibactériennes. de plus, dans cette salive plus rare, le taux de glucose est plus élevé. Le diabète diminue la résistance aux infections microbiennes. L'infection, comme toutes les infections en général, altère en retour l'équilibre métabolique en induisant une insulinorésistance, rendant donc plsu difficile le contôle de la glycémie. De fait, la maladie parodontale accroît donc le séséquilibre du diabète.

Que faire chez vous?

 

  • Brossez vos dents après chaque repas (mais pas immédiatement après avoir consommé un aliment ou une boisson acide comme le pamplemousse car le brossage aggraverait dans ce cas le phénomène d'érosion).
  • Choisissez une brosse souple à poils synthétiques et à petite tête pour accéder à tous les recoins de la bouche. N'hésitez pas à la changer dès que les poils se déforment, pour éviter d'irriter vos gencices (idéalement tous les deux mois).
  • Brossez vos dents dans les deux sens, pas seulement horizontalement mais aussi verticalement et par mouvements de rouleau de la gencive vers la dent, trois minutes par brossage. Nettoyez bien la base des dents et brossez également doucement vos gencives pour les tonifier.
  • Utilisez un fil interdentaire pour éliminer la plaque dentaire là où les poils de la bross ene pénètrent pas.
  • Pensez à brossez votre langue.
  • L'usage d'un révélateur de plaque dentaire, vendu en pharmacie, vous permet de repérer les zones atteintes.

Que faire chez votre praticien?

  • Montrez vos dents à votre chirurgien-dentiste de préférence tous les six mois, même en l'absence de symptômes car au début, caries et maladies gingivales sont indolores.
  • N'oubliez pas de lui signaler que vous êtes diabétique et de lui précisez si votre diabète est équilibré ou non, afin qu'il puisse prendre les précautions nécessaires et adapter les soins à votre état.
  • La coopération entre le diabétologue et le chirurgien-dentiste est indispensable, surtout si votre diabète est déséquilibré. Par conséquent, indiquez les coordonnées de votre diabétologue à votre chirurgien-dentiste.

E-mail

Le soin des Pieds

Pourquoi faut-il surveiller ses pieds lorsque l'on a un Diabète?

Les pieds, parce qu'ils sont à l'extrémité du corps dont ils portent tout le poids, parce qu'ils sont sollicités sans cesse, parce qu'ils sont enfermés dans des chaussures, sont exposés à toutes sortes de risques. Autant en prendre soin, quand on veut qu'ils nous mène loin.

Prévention: Garder un oeil sur ses pieds!

Si vous avez un pied à risque, un certain nombre de bonnes pratiques doivent être mise en place:

  • hygiène des pieds, des orteils et des ongles
  • contrôle et surveilance visuels réguliers (par vous même, un proche ou un spécialiste) de l'état de vos pieds
  • soins et traitement adaptés à la moindre blessure ou anomalie
  • en cad de pied infecté, il faut retrouver un diabète équilibré, arrêter de fumer (car le tabac à des effets sur la circulation sanguine), éviter les fateurs de risques
  • Certaines techniques et ustensiles d'hygiène ou de confort (comme des bouillottes, certains coupe-ongles) sont à proscrire car peu compatibles avec des pieds fragiles

Toutes ces précautions vous permettront d'éviter des désagréments et douleurs inutiles. Vous garderez des pieds en bonne santé et empêcherez les complications graves de s'installer. Le smédecins, les podologues, les structures éducatives ou médicales peuvent également vous aider et vous informer sur ces bonnes pratiques.

Afin de vous expliquer d'avantage le soin des pieds, nous vous proposons l'article suivant paru dans la revue équilibre n°298:

 

 

E-mail

Le permis de conduire

La réglementation en matière d'aptitude médicale à la conduite automobile n'a cessé d'évoluer ces dernières année. L'arrêté du 21 décembre 2005, modifié par l'arrêté du 31 août 2010 fixe la liste des affections médicales imcompatibles avec l'obtention ou lemaintien du permis de conduire ou pouvant donner lieu à la délivrance de permis de conduire de durée de validité limitée.

Afin de répondre à toutes vos questions, nous vous proposons le dossier suivant:

 

Voici la liste des médecins agrées pour le contrôle en cabinet médical privé de l'aptitude physique à la conduite automobile.

Le médecin choisi ne peu, en aucun cas, être le médecin traitant du conducteur

ANGERS: 

  • Docteur Eugène AUTRET, 5 place André Leroy, 49100 Angers, 02.41.88.32.81
  • Docteur Jean-Gaël CESBRON, 2 boulevard Jacques Millot, 49000 ANGERS, 02.41.66.90.84
  • Docteur Christophe Gerin, Maison médicale, rue Saint Jacques, 49100 ANGERS, 02.41.48.15.21
  • Docteur Jean-Claude PAILLARD, Résidence le Châtelet, 22 rue Lucien Béjeau, 49100 ANGERS, 02.41.43.96.99
  • Docteur Jean-Loïc PAILLARD, Résidence le Châtelet, 22 rue Lucien Béjeau, 49100 ANGERS, 02.41.43.96.99
  • Docteur Philippe RICHE, Résidence les Trois Roses, 15 rue Francis Meilland, 49000 ANGERS, 02.41.44.43.30
  • Docteur Benoist THOREL, 2 square La Fayette, 49000 ANGERS, 02.41.20.23.20
  • Docteur Richard YVON, 61 avenue Jean XXIII, 49000 ANGERS, 02.41.66.54.20

TRELAZE:

  • Docteur Rémy CHARRUAU, Maison médicale, Place des Tilleuls, 49800 TRELAZE, 02.41.96.96.96 

CHOLET:

  • Docteur Michel BOUTIN, 1 rue Saint Eloi, 49300 CHOLET, 02.41.58.33.70
  • Docteur François CESBRON-LAVAU, 1 rue Saint Eloi, 49300 CHOLET, 02.41.58.33.70
  • Docteur Christophe CLAVEAU, 1 rue Saint Eloi, 49300 CHOLET, 02.41.58.33.70
  • Docteur François MAILLARD, 1 rue Saint Eloi, 49300 CHOLET, 02.41.58.33.70
  • Docteur Jean LELONG, Maison médicale, 11 rue Nationale, 49300 CHOLET, 02.41.62.25.11

GESTE:

  • Docteur Hervé LE GOUE, 4 rue de Vendée, 49600 GESTE, 02.41.56.62.61

NUAILLE:

  • Docuetru Bernard PINEAU, 25 bis rue de la Libération, 49340 NUAILLE, 02.41.58.33.70

DOUE LA FONTAINE:

  • Docteur Roger BENION, Maison médicale, A rue Pasteur, 49700 DOUE LA FONTAINE, 02.41.59.20.02

SAUMUR:

  • Docteur Jean-Pierre BALLIN, 5 avenue George Pompidou, 49400 SAUMUR, 02.41.50.48.56
  • Docteur Pascal COFFLARD, Maison Médicale de l'Arche Dorée, rue Bury, 49400 SAUMUR, 02.41.51.16.16
  • Docteur Jean-Marie DELETANG, Maison Médicale de l'Arche Dorée, rue Bury, 49400 SAUMUR, 02.41.51.16.16
  • Docteur Daniel FRENEAU, Maison Médicale de l'Arche Dorée, rue Bury, 49400 SAUMUR, 02.41.51.16.16
  • Docteur Alain GOUBY, Maison Médicale de l'Arche Dorée, rue Bury, 49400 SAUMUR, 02.41.51.16.16
  • Docteur François WILMET, Maison Médicale de l'Arche Dorée, rue Bury, 49400 SAUMUR, 02.41.51.16.16

VIHIERS:

  • Docteur Thierry SCHAUPP, Maison médicale Saint Nicolas, 4 rue Beaurepaire, 49310 VIHIERS, 02.41.75.86.10

CANDE:

  • Docteur Jean-Charles DELESTRE, rue de la Gare, 49440 CANDE, 02.41.92.00.72

LE LION D'ANGERS:

  • Docteur Thierry JAVELOT, 1 quai de Bretagne, 49220 LE LION D'ANGERS, 02.41.95.31.45

SEGRE:

  • Docteur Olivier BOGAERT, Cabinet médical Jean Charcot, place du Port, 49500 SEGRE 04.41.94.75.40
  • Docteur Benoit DAGUZAN, Cabinet médical Jean Charcot, place du Port, 49500 SEGRE 04.41.94.75.40
  • Docteur Jean-Claude GRANIER, Cabinet médical Jean Charcot, place du Port, 49500 SEGRE 04.41.94.75.40
  • Docteur Gilles GUSTIN, Cabinet médical Jean Charcot, place du Port, 49500 SEGRE 04.41.94.75.40
  • Docteur Antoine LA COMBE, Cabinet médical Jean Charcot, place du Port, 49500 SEGRE 04.41.94.75.40
  • Docteur Jérôme NUEL, Cabinet médical Jean Charcot, place du Port, 49500 SEGRE 04.41.94.75.40
  • Docteur Krikor SARKISSIAN, 8 boulevard Léon Mauduit, 49500 SEGRE, 02.41.92.39.50

 

 

E-mail

Comment préparer son voyage?

Lorsque l'on est un voyageur diabétique, certaines précautions sont bonnes à prendre afin de passer de bonnes vacances.

Il est aussi recommander d'informer et de discuter avec son médecin. Surtout si vous partez dans un pays étranger.

L'AFD 49 peut également vous apporter des informations, des conseils pour faciliter vos démarches.

Dans tous vos déplacements, il est recommandé d'avoir avec vous:

  • vos ordonnances (inutile de les traduire en anglais)
  • la quantité de médicament nécessaire pour la durée de votre dpélacement et du séjour
  • la quantité de matériel nécessaire (stylos, aiguilles, bandelettes, piles...)

Par précautions, il est préférable d'apporter plus de matériel et de médicaments afin de pourvoir faire face aux éventuels imprévus.

En fonction de votre déplacement, il sera nécessaire d'adapter votre traitement car plusieurs modifications peuvent avoir lieux:

  • le rythme des repas et vos habitudes alimentaires 
  • votre activité physique
  • le décalage horaire
  • ...

Voyage en train et en voiture:

Il est préférable de planifer votre itinéraire à l'avance de manière à prévoir vos repas et éventuellement une collation.

Avant de prendre le volant (surtout pour des longs trajets), il est reommandé de faire un contrôle de votre glycémie. Par ailleurs, il est recommandé de faire une pause toutes les deux heures et d'effectuer une autosurveillance aux moments de ces pauses.

Conservation de l'insuline:

L'insuline se conserve entre +4°C et +30°C. Il est donc conseillé de placer l'insuline dans la boîte à gants de votre voiture. En revance, ne la placez pas au contact d'un "pack" congélation car elle risquerait de figer.

Voyage en Avion:

Les médicaments liquides, les aiguilles et les serringues dans votre bagage à main doivent être présentés au contrôle de sécurité de l'aéroport avec une ordonnance.

Vous n'êtes pas obligé de déclarer votre diabète auprès des compagnies arériennes ou des agences de voyage. Cependant si vous voyagez seul, prévenez l'hôtesse que vous avez un diabète de manièere à ce qu'elle sache comment réagir en cas d'hypoglycémie.

Pompe à insuline:

Si vous portez une pompe à insuline vous avez deux possibilités:

  • soit d'enlever le dispositif avant d'aborder les contôles de sûreté (sauf pour les pompes implantées)
  • soit de garder le dispositif

Dans les deux cas, vous devez le signaler à l'agent de sécurité et présenter un certificat médical. Nous vous recommandons de prévoir toujours suffisamment de temps pour vos formalités et vos correspondances.

Vous trouverez toutes les réponses à vos questions concernant le voyage et le diabète dans la revue équilibre du Mois de Mars-Avril, numéro 298 ainsi que sur le site de AFD.

 

 

 

 

 

 

 

E-mail

Plus d'articles...

nicolas-b-30